samedi 5 novembre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit





Il existe un univers où l'imagination vous porte bien loin de tout ce que vous pouvez entrevoir. Et pour cause, vous entrez dans celles des autres.... Cet univers se nomme la fanfiction. Le principe est simple. Vous prenez une œuvre que vous avez aimé et vous écrivez dessus. Elle peut être une suite, une réécriture d'un passage et bien d'autres choses encore. Si je vous fais cette petite introduction, c'est pour que vous soyez en mesure de saisir tout mon propos sur Harry Potter et l'enfant maudit.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il travaille au coeur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Quand passé et présent s’entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

Alors, autant vous prévenir tout de suite, je vais révéler dans cette chronique beaucoup d'éléments de l'intrigue, si vous n'avez pas lu le livre, passez votre chemin. Ce texte est une pièce de théâtre, une manière différente d'appréhender le monde d'Harry Potter. Nous retrouvons nos héros quelques années plus tard et ils doivent faire face au retour des ténèbres qu'ils pensaient avoir vaincu. Procédons par ordre. Albus, le fils d'Harry, se retrouve à Serpentard, il devient très ami avec Scorpius Malfoy lequel est accusé par la rumeur d'être le fils de Voldemort. Oui déjà, on s'embrouille un peu. Ajoutez à ça la présence d'un retourneur de temps, de voyages dans le temps successifs et on obtient un joyeux bazar concocté par Albus et Scorpius. Le but premier étant de faire revenir Cédric Diggory à la vie pour consoler Amos, son père. Bon, jusque là ça pourrait marcher. Et bim, le lecteur découvre une certaine Delphi, qui se prétend être la fille de Voldemort... Ok, là j'abandonne...

L'histoire est plutôt pas mal, bien écrite et intéressante, mais plein de petits éléments en font une fanfiction de qualité certes, mais qui existe uniquement pour ravir les fans en manque de l'univers du petit sorcier. Parmi les éléments qui m'ont posé problèmes, il y a la répartition d'Albus à Serpentard... On s'y attendait dés l'épilogue et d'autres fanfictions s'en sont chargés avant vous, merci. On a ensuite la relation difficile entre Harry et Albus à base de : « Toi au moins tu as un père, moi je n'en ai pas eu.. ». et la grande réconciliation de la fin... pitié... Et alors l'élément majeur qui m'a fait sauter au plafond et qui a plongé, selon moi, la pièce tout droit dans la catégorie fanfic, c'est le personnage de Delphi. Non non et non ! Quand tu veux écrire une suite digne de ce nom (puisque c'est bien comme ça que tu le présente J.K), ON NE FAIT PAS FAIRE UN ENFANT A UN MEC QUE TU PRESENTES COMME ASEXUE PENDANT TOUTE TA SAGA ! Surtout que finalement, le personnage n'a pas plus d’intérêt que ça puisque son but c'est juste de voir son papa et de lui permettre de régner sur le monde sorcier. Et qu'as tu fait de tes héros...On sent que J.K s'en veut d'avoir mis Ron et Hermione ensemble puisque dans tous les univers parallèles qu' Albus et Scorpius traversent, ils ne sont pas ensemble. Mais elle essaye de se justifier avec la petite scène où Ron demande à Hermione de renouveler les vœux de mariage. Désolé, mais chez moi, ça ne passe pas. Quand à Harry, il devient un père dépassé et un homme arrogant qui ne trouve plus grâce à mes yeux.


En résumé, je dirais que mon 5/10 est justifié par : un point pour la nostalgie puisque j'ai grandi avec Harry Potter et cette saga aura toujours une place particulière dans mon cœur de lectrice, deux points pour la trame de l'histoire parce qu'elle est quand même bien ficelée par endroit et deux points pour la qualité d'écriture parce que le livre reste une idée de J.K Rowling et qu'elle sait quand même bien manier son univers. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire