dimanche 11 septembre 2016

Instinct de Survie (The Shallows)




Vous connaissez le principe d'une bande annonce ? Oui, bien évidemment, mais je me permets un petit rappel. Une bande annonce est censé être un aperçu du film, elle est censée nous donner fortement envie d'aller au cinéma. Et parfois, certaines dévoilent tout le film, voir sont meilleures que le film lui même. C'est le ressenti que j'ai eu en sortant d'Instinct de survie !

Nancy surfe en solitaire sur une plage isolée lorsqu’elle est attaquée par un grand requin blanc. Elle se réfugie sur un rocher, hors de portée du squale. Elle a moins de 200 mètres à parcourir à la nage pour être sauvée, mais regagner la terre ferme sera le plus mortel des combats…



Alors...Autant vous prévenir tout de suite, j'ai mis 2/10 à ce film ! Et pourquoi donc ? Je vais vous l'expliquer en plusieurs points.

Premièrement, l'actrice... Oui on sait que Blake Lively est une très belle jeune femme à la plastique impeccable... les plans sur ses fesses, sa poitrine, son ventre plat... Est-ce que tout baser, dans un film, sur le physique de l'actrice a déjà été une bonne idée ? Je ne crois pas. Et tous ces ralentis au moment où elle s'habille pour aller surfer ou lorsqu'elle est dans l'eau... mais s'il vous plaît ! Juste non.

Deuxièmement, à quel moment le requin qui a un énorme cadavre de baleine comme garde manger va décider d'aller boulotter du surfeur ? Je ne suis pas experte en océanographie mais même pour moi, c'est un petit peu gros... Et puis je doute que la morsure d'un requin fasse si peu de dégâts sur une jambe...

Troisièmement, venons en à la blessure et à la lutte contre le requin. Là encore je ne suis pas médecin mais il me semble que quand le pied est dans un état aussi lamentable que celui de Nancy à la fin du film, on le coupe ! Elle le dit elle-même, il commence à être atteint par la gangrène ! Elle ne fait aucune hypothermie, arrive a nager avec une jambe en moins, des mains et des pieds piqués par les coraux. Ce n'est pas une surfeuse c'est une super héroïne ! Ah et je ne mentionnerai pas le fait qu'elle ne mange quasiment rien pendant 2 jours, il y a suffisamment d'incohérence comme ça. La lutte contre le requin est elle tout droit sortie du plus beau des nanards. Mais cette fin, cette fin ! J'en suis resté bouche bée.

Bon, je crache un peu sur le film mais il y a quand même un point positif. Toute la scène du début et le dialogue entre Nancy et Carlos à propose du lieu et de la plage est intéressant. Carlos fait bien comprendre à la jeune fille qu'elle ferai mieux de se concentrer sur le lieu plutôt que sur son téléphone... critique de la place plus que prenante qu'a la technologie dans nos vies aujourd'hui ?


En bref, c'est un film loin d'être bon. Un format court-métrage aurait été plus adapté (avec pourquoi pas, le film entièrement tourné avec la Go-Pro?). Et je ne parlerais pas de la mouette... c'est trop pour moi...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire