samedi 4 juin 2016

X-men Apocalyspe




Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je suis une adepte des films de super-héros en étant une totale néophyte des comics. Les héros que je préfère sont sans aucun doute les X-men (je suis une grande admiratrice de Tornade entre autres). Je suis donc allée voir X-men Apocalypse il y a une semaine, par curiosité et j’ai plutôt passé un bon moment.

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d'années et désillusionné par le monde qu'il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l'humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et sauver l'humanité d'une destruction totale.



Histoire de bien nous faire comprendre l’importance du méchant dieu bleu (oui pour moi ce sera le méchant dieu bleu), le film commence en Egypte et nous montre Apocalypse aspirant le pouvoir d’un autre mutant. Mais ses « adorateurs » se rebellent et l’enterre dans la pyramide. Des milliers d’année plus tard, il se réveille et entreprend de reformer une armée (4 mutants pour les 4 cavaliers de l’apocalypse) pour reconquérir le monde. L’histoire m’a bien plu mais elle reste beaucoup trop attendue. Il est bien évident que les X-Men vont battre Apocalypse mais le fond de l’affaire c’est plutôt la guerre sous-jacente entre les mutants et les humains et ce que les différents mutants en pense. Magnéto étant toujours partisan de la guerre tandis que Xavier prône plutôt la non-violence. Et ce sont finalement les événements du film qui enclenche la création définitive des X-Men. Finalement, cet opus des X-Men est un moyen de clore la boucle et de ramener le spectateur à la trilogie d’origine.

Du côté des personnages par contre, c’est là que le bât blesse. La plupart sont sans véritable corps, ont deux-trois lignes de dialogue et c’est tout. Cyclope, Tornade et même Diablo ne sont pas du tout mis en valeur. Ils sont là pour servir à l’histoire et c’est tout. C’en est presque frustrant car ducoup, le spectateur est obligé de se concentrer sur le trio Mystic, Magnéto et Xavier comme dans First Class et dans Days of futur Past donc au bout d’un moment c’est lassant. Et en plus, fondamentalement rien ne change vraiment, il reste campé sur leurs positions. Le seul personnage qui est un peu développé c’est Jean Grey (clin d’œil au phénix du troisième opus) et même là, on s’attend exactement à ce qui va se passer (même si les effets spéciaux rendent la scène très classe).


En résumé, c’est tout de même un bon film, qui a le mérite de ne pas renier les premiers films et qui apportent une bonne conclusion à la saga. Elle pourrait presque s’arrêter là ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire