mercredi 4 mai 2016

La dernière lettre de son amant



Il y a des auteurs avec lesquels on a des relations étranges. C’est un peu du « je t’aime, moi non plus ». C’est ce type de relation que j’ai avec l’univers de Jojo Moyes. J’avais commencé ma découverte de l’auteur par Jamais deux sans toi que j’avais beaucoup aimé et j’avais poursuivi avec Avant toi que je n’avais pas du tout aimé (contrairement à la majorité des blogueurs). Et avec La dernière lettre de son amant, c’est un plaisir de se replonger dans ces écrits.
Deux époques, deux destins de femmes. Jennifer vit dans une cage dorée sur la Riviera pendant les années 1960. Depuis son accident de voiture, elle a perdu la mémoire... jusqu'au jour où cette femme mariée redécouvre les lettres de son amant. Quarante ans plus tard, Ellie retrouve cette correspondance amoureuse. Au fil de son enquête, la jeune femme va reconsidérer sa conception de l'amour et surtout son histoire avec un homme marié. La dernière lettre changera leur vie à jamais.
Pour commencer, je dirais quelques mots sur l’histoire. Pendant toute ma lecture, le parallèle entre les années 1960 et les années 2000 m’a rappelé un film que j’ai vu il y a longtemps (et impossible de me rappeler du titre ! ). J’aime beaucoup ces récits qui mêlent présent et passé. Par contre, à la lecture du résumé, je pensais vraiment que j’allais découvrir un chapitre dans les années 1960 suivi d’un chapitre dans les années 2000 et ainsi de suite, c’est pour ça que j’ai été très surprise de découvrir deux gros « morceaux » chacun situés dans une époque précise. Je trouve que les deux époques sont bien maniées par l’auteur, on ne se perd pas même quand les flash-backs sont plus présents et le moindre petit élément permet de comprendre où l’on en est. Et que de rebondissements ! J’ai été surprise de chapitre en chapitre jusqu’à la grande révélation finale.
Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé la manière dont Jojo Moyes les a décrits. Ils ont tous leurs faiblesses et leurs forces. Les deux personnages principaux à savoir Jennifer et Ellie se ressemblent énormément. Je pense que c’est complètement voulu, mais ça marche. Elles ont les mêmes aspirations mais n’ont pas les mêmes moyens d’y parvenir. L’une est coincé dans les conventions de son époque tandis que l’autre est coincé dans ses propres sentiments. Finalement, à la fin du roman c’est peut-être Jennifer qui s’en sort le mieux. Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec les personnages masculins. Dans ce genre de livre, ils sont souvent stéréotypés et ce roman n’échappe pas à la règle. D’un côté on a des maris volages mais voulant conservé leurs conforts et leurs réputations et de l’autre, des amants attentionnés qui attendent gentiment leur tour. Je sais bien qu’une romance est censé bien se terminer mais pour une fois, changer les choses serait bénéfique !   

En résumé, c’est un roman, sympathique qui fait passer un bon moment et que je trouve bien au-dessus d’Avant toi ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire