lundi 22 février 2016

Deadpool



« Pour la Saint-Valentin on va au cinéma ! ». Généralement, c’est la soirée type organisée (avec un petit diner en amoureux) quand on aime les clichés. Mais quand on est comme moi, on regarde son copain et on dit : « On va voir Deadpool ? ». Voila, j’assume !



Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Ce film… mais ce film. Dès le générique on est plongé dans l’univers atypique de ce personnage. En effet, avoir à la place du nom des acteurs une super bombasse, un caméo prévisible… on est déjà dans l’ambiance. Et puis le film commence et là bim ! Le 4e mur est totalement brisé. Deadpool s’adresse à nous comme si on était à côté de lui et qu’on commentait ses aventures. Et c’est comme ça tout le long du film. On passe de clash en clash, que ce soit sur le budget (ridicule à l’image des autres films Marvel), ou encore sur l’acteur lui-même, le film s’amuse. Même si parfois les gags deviennent assez lourd et répétitifs certaines trouvailles sont très bonnes. Le début est en flash-back et c’est la seule chose qui m’a gêné dans le déroulement de l’histoire. Ils sont nombreux et on finit par se perdre un peu entre le moment où le héros est le « super héros » et le moment où il est Owen Wilson.

Ce qui me permet d’embrayer sur les personnages. Deadpool crève l’écran, et c’est normal vu qu’il en est le personnage principal, mais justement il en éclipse les autres. Et c’est dommage car autour de lui gravite tout un tas d’autres personnes dignes d’intérêt. Je pense notamment au barman ou encore, beaucoup plus évident, la petite amie de Deadpool. On ne sait pas assez de choses sur eux et je suis sure qu’une place plus grande aurait pu leur être accordée. Quant aux X-Men, finalement ils ne sont pas si utiles que je le pensais. Ils sont là pour aider pour la bataille finale et c’est tout… bon…

Au final, c’est un film dont il est difficile de donner un avis tranché. J’ai aimé le côté humoristique, le côté trash mais je l’ai trouvé parfois lourd. Le personnage de Deadpool est très bon mais il éclipse les autres. Et je tiens à préciser que je ne connais absolument pas la BD et que mon avis est uniquement construit sur le visionnage du film. Le dernier point, que je développerais c’est celui des références. Le film en est bourré ! De 127h aux clins d’œil aux autres films X-Men («-  Je t’emmène voir le professeur Xavier » « - Lequel ? Stewart ou Mc Avoy ? On se perd dans leurs chronologies ! »), on pourrait presque jouer à « Trouver le film ! ».


En résumé, c’est un film drôle, que je prendrais plaisir à revoir. Et c’était un très bon film de Saint-Valentin ! 

1 commentaire:

  1. héhé, il a aussi été notre film de St Valentin XD
    un très bon moment, on c'est bidonnés du début à la fin :D.

    RépondreSupprimer