vendredi 16 octobre 2015

Hôtel Transylvanie 2




Tadaaam ! Et oui ceci est une nouvelle chronique cinéma ! Il y a une semaine, je suis allé voir Hotel Transylvanie 2. J’avais vu le premier volet en avant-première que j’avais beaucoup aimé. Rappel rapide de l’histoire : Dracula élève seul sa fille Mavis. Depuis la mort de sa femme, il fait tout pour la protéger et décide de construire un grand hôtel qui serait un lieu de villégiature et de calme pour les monstres. Mais un jour, un humain, Jonny débarque dans l’hôtel et les deux adolescents tombent amoureux. Dracula a un peu de mal mais finit par accepter et finalement les deux jeunes peuvent vivre tous les deux dans l’hôtel et tout le monde accepte la condition humaine de Jonny.

Nous en sommes donc restés là à la fin du premier film. Ce deuxième volet s’ouvre sur le mariage des deux amoureux qui ne tardent pas à faire un joli petit bébé roux. Mais Dracula s’inquiète parce qu’à l’aube de ses 5 ans, l’enfant ne montre aucun signe de vampire attitude. Il décide alors, pendant que les jeunes parents sont en vacances, de réveiller le côté monstre de son petit-fils en l’entrainant dans une épopée pour qu’il apprenne à faire peur.

J’ai trouvé ce film sympathique. Pas aussi génial que le premier mais sympathique. On retrouve le côté ultra protecteur de Dracula (qu’il a transmis à sa fille apparemment), sa capacité à paniquer au moindre changement et finalement son habilité à revenir à la raison quand il en est temps. On retrouve aussi bien le caractère de chaque personnage qui m’avait fait rire dans le premier volet. Les gags sont plutôt bien trouvés et réussissent à ne pas paraître trop lourd malgré le côté répétitif. Celui que j’ai préféré, c’est la tentative de Dracula de comprendre comment fonctionne le smartphone. Bon, l’histoire est cousu de fils blancs, on sait comment ça va se finir mais le film reste marrant et on passe un bon moment à se détendre.

Mais bien sûr, si je ne l’ai pas trouvé génial, c’est que plusieurs choses m’ont gêné. La première c’est le design des personnages de Mavis et de Jonnhy. Ils sont devenus parents, ont pris quelques années et pourtant ont toujours un visage et un look d’ado. Bon pour Mavis, ça peut passer pour le côté vampire mais Jonnhy j’ai eu du mal. C’est la même chose pour le caractère du jeune homme. Le côté foufou était justifié dans le premier mais là, il en devient un peu lourd. Même les scènes où il redevient un peu sérieux sonnent fausses. C’est vraiment dommage.


Sinon, il reste un bon film pour les enfants (ou les grands enfants), mais préférez quand même le premier volet, bien supérieur à mon sens !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire