mardi 14 juillet 2015

Terre Dragon - Tome 1 : Le souffle des pierres


Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour une chronique sur un livre que j’ai acheté au festival des Oniriques ! Et oui, il s’agit bien du premier tome de la nouvelle saga d’Erik l’Homme : Terre Dragon ! Je l’ai attaqué quasiment tout de suite après l’avoir acquis et je persiste et signe, Erik l’Homme est une valeur sure !

Aegir est un enfant à la peau d’ours, capturé par une tribu guerrière qui désirent le contrôler. Il renferme une puissance que lui-même ignore. Lorsqu’il réussit à s’échapper, il croise la route de Sheylis, jeune apprentie sorcière en exil. Les deux adolescents vont devoir alors affronter de nombreux dangers pour obtenir ce qui leur tient le plus à cœur : leur liberté.

Bon, alors je vais essayer de faire ma chronique le plus objectivement possible, ce qui reste d’être difficile étant donné que je suis vraiment une très grande fan des œuvres d’Erik l’Homme. La première chose qui me viendrait à l’esprit, c’est que c’est un roman très jeunesse. Je m’explique. Certes, j’étais prévenue par l’âge indiqué sur le livre (à partir de 11 ans), mais il arrive que certains romans jeunesses passent très bien. Là, j’ai eu un peu du mal à entrer dans l’histoire que j’ai parfois trouvé trop simple. Mais en même temps, je pense vraiment que c’est une question d’âge ! C’est le seul point négatif que j’ai pu trouver.

L’histoire est bien trouvée. Ces deux adolescents qui ont plus ou moins le même destin et qui le vivent en parallèle. Ils sont liés plus qu’ils ne le croient (notamment à cause de Sheylis). J’ai été assez surprise car même si le résumé me laissait présager un vague écho du livre des étoiles, il n’en est rien ! Erik l’Homme a réussi à revenir dans un univers de fantasy sans rester dans l’ombre de sa première saga. L’univers est très bien construit, j’aime particulièrement la présence des cartes au début du livre. On peut avoir une vision très précise du territoire et c’est très bien pour s’y repérer.

Concernant les personnages, j’ai eu un peu plus de mal avec les deux héros. Je pense qu’ils sont amenés à évoluer dans les futurs tomes donc je ne vais pas m’y attarder. Par contre, je suis assez intriguée par la Confrérie des Prêtres du Crâne (je crois que c’est quelque chose comme ça). Cette religion m’a beaucoup intéressé et j’espère qu’elle sera développée un peu plus dans les autres romans. Pour le moment il est prévu trois tomes, et j’ai déjà le deuxième !

En résumé, je pense que c’est un bon livre pour des adolescents au niveau collège. En revanche si vous n’aimez pas tout ce qui est trop jeunesse, je pense qu’il vaut mieux vous diriger vers d’autres romans de cet auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire