mardi 14 juillet 2015

Tara Duncan - Tome 7 : L'invasion fantôme


Vous connaissez la petite sœur française d’Harry Potter ? Je vous parle de Tara Duncan de Sophie Auduoin Mamikonian bien sûr ! J’ai découvert cette saga il y a très longtemps mais je m’y suis replongée dans le cadre du Baby Challenge Fantasy sur Livraddict. J’ai donc lu le tome 7, L’invasion fantôme puisque je m’étais arrêtée il y a…. un an ^^’’ au tome 6.

Dans ce tome ci, Tara tente de mettre au point une potion qui permmettrait de faire revenir son père d’Outre Monde. Mais tout ne se passe pas comme prévu et au final, c’est une armée de fantômes qui débarque et qui prennent possession des humains. Tara doit alors fuir le plus loin possible pour tenter de trouver une solution à ce… gros problème.

J’avais découvert Tara Duncan grâce à une amie et j’ai tout de suite accroché à l’univers. J’ai dévoré les 5 premiers tomes et attendre la suite avait été une torture. Puis, j’avais était un peu déçue du sixième tome et j’avais donc laissé la saga, mais dans le cadre de ce challenge je m’y suis remise et j’ai adoré ce tome.

Depuis quelques livres, l’auteur nous offre le titre classique d’un chapitre avec en bonus un « ou … » toujours plein d’humour. On commence alors sa lecture avec une bonne impression qui continue jusqu'à la fin. Le style est vraiment très drôle. Le livre est bourré de références. On pourrait presque jouer au jeu : « Trouve la référence cachée dans ce chapitre ».

Concernant les personnages, ce qui est agréable c’est qu’ils sont fidèles à eux même depuis le début de la saga. Même si j’ai été un peu étonnée de voir ce qu’étaient devenus certains membres du MagicGagng nottament Fabrice. J’avoue que c’est un des personnages que j’aime le moins mais j’ai été un peu déçu de ce qu’il devenait dans ce tome.  Concernant l’intrigue, j’ai trouvé qu’elle ressemblait beaucoup à celle du deuxième tome. L’idée d’aller chercher une machine sur une île perdue ça me rappelle énormément lorsque Tara doit aller chercher l’objet qui lui permettra de vaincre le ravageur. Mais on passe tout de même un bon moment.


Enfin, je terminerais cette chronique par un petit mot sur l’auteur. J’ai eu l’occasion de la rencontrer au Salon du livre jeunesse de Montreuil il y a 2 ans. Et vraiment si vous avez l’occasion d’allez la voir, foncez parce qu’elle est vraiment très très sympa. Elle a pris le temps de discuter avec moi et même de faire deux photos ! J’ai vraiment apprécié cette rencontre et je vous conseille vraiment même ne serait-ce que de lui envoyer un mail car elle prend le temps de répondre très gentiment. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire