lundi 13 juillet 2015

Les vampires de Chicago - Tome 3 : Mordre n'est pas jouer



Reprenons la bit-lit ! Voici le troisième tome des vampires de Chicago. Les chroniques de cette saga s’enchainent parce que j’ai lu tous les tomes à la suite. Et j’ai eu ce fameux tome il y a 1 mois à peu près.

Mérit doit gérer la nouvelle catégorie des surnaturelles : les métamorphes ! Après avoir résolue le problème des raves et des paparazzis, Mérit se retrouve garde officielle de la convention des nouveaux « surnats » de Chicago. Mais ses sentiments envers Ethan, maître de la maison Cadogan prennent une toute autre tournure et elle se retrouve à jongler entre son cœur et son devoir.

J’avoue que quand on lit plusieurs tomes à la suite d’une même saga, on a tendance à s’ennuyer un petit peu. On retrouve le même style, les mêmes intrigues mais la recette d’un bon livre de bit-lit, c’est que l’univers est accrocheur et que même si on s’ennuie, on veut lire à tout prix la suite. Et voila, les vampires de chicago suit exactement cette recette.

L’introduction de nouveaux personnages donne un nouveau souffle à la saga. On commençait un peu à tourner en rond dans la maison Cadogan. Ce qui m’amène à parler des deux nouveaux personnages qui m’ont vraiment plus : Gabriel Keene et Lindsey. Ils apparaissent déjà dans les autres tomes mais on n’a pas le temps de vraiment s’y attacher. Ici, on les découvre de manière plus développée. Lindsey est une vampire survoltée et très drôle. Gabriel est un métamorphe attaché à sa famille et un chef qui se soucie du bien de sa tribu. J’ai apprécié d’avoir des rebondissements les concernant car au bout d’un moment, on en a un peu marre de Mérit et d’Ethan.


En bref, c’est un tome assez bien rempli mais qui manque de nouveauté.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire