lundi 13 juillet 2015

Les vampires de Chicago - Tome 1 : Certaines mettent les dents




Il y a des livres dont tout le monde vous parle. Des livres que vous ne pensiez jamais lire et puis un beau jour il vous tombe entre les mains et devient un coup de cœur. C’est le cas pour moi avec Les vampires de Chicago de Chloé Neill. Entre deux fiches de révisions et par livre voyageur, j’ai découvert un nouvel univers. Et je suis ACCRO !!!

Chicago, 21e siècle. Les vampires ont révélé leur existence aux humains. Ces derniers peuvent décider de rejoindre les créatures nocturnes répartis dans des maisons, un peu comme une cour royale. Mais Mérit, elle, on ne lui a pas laissé le choix ! Attaquée sur le campus, elle est transformée en vampire de la maison Cadogan pour échapper à la mort. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne lui plaît pas beaucoup…

Un premier tome coup de cœur ! J’ai complètement accroché à l’univers et aux personnages. Bon c’est de la Bit-lit alors le style est pas terrible, on voit arriver l’histoire à des kilomètres mais entre deux révisions ça fait une pause considérable.

Mérit est transformée en vampire par le maitre de la maison Cadogan, Ethan. Il se crée tout de suite une sorte de connexion entre eux. (Alors ça on l’avait pas vu venir…). La jeune femme devient sentinelle, c'est-à-dire garde, de la maison et  de son seigneur. Mais son tempérament rebelle est quelque peu compliqué à gérer.

C’est un roman plaisant, facile à lire et accrocheur. Evidemment, ce n’est pas de la grande littérature. Mais il est très bien pour une lecture sans prise de tête, un après-midi au coin du feu avec une bonne tasse de thé ! On s’attache aux personnages et on a du mal à refermer le livre. Le seul petit bémol peut être, c’est le personnage de Mérit. On le sait qu’elle est rebelle et qu’elle n’accepte pas sa transformation mais certaines de ses réactions sont excessives car on arrive déjà à cerner le personnage.

En résumé, c’est un roman que je conseille pour une pause entre deux autres livres plus denses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire