jeudi 16 juillet 2015

Les annales de la compagnie noire - Tome 1 : La compagnie noire


Ce que j’aime parfois, c’est recevoir un coup de téléphone de mon père : « Ah je t’ai trouvé toute une saga à Emmaus, comme c’est de la fantasy je te l’ai prise ! ». Et c’est comme ça que la Compagnie noire a atterri dans ma PAL. Et puis, au fil des discussions, une idée de lecture en commun a jailli via quelques membres du site de Livraddict. Et voilà, c’est dans ce cadre –là que j’ai lu le premier tome avec Miko et Freeworlds !

Depuis des siècles, les souvenirs de la Compagnie noire sont consignés dans les présentes annales. Depuis des siècles, la troupe se loue au plus offrant et les batailles qu'elle a livrées ont déjà rempli maints volumes. Jamais pourtant elle n'aura traversé de période aussi trouble. Entrée au service de la Dame et de ses sorciers, la Compagnie participe à l'une des plus sanglantes campagnes de son histoire. Les combats incessants, la magie noire qui empuantit l'air... bientôt les hommes tombent comme des mouches, et ceux qui restent debout se demandent s'ils ont choisi le bon camp. Ce sont des mercenaires dépravés, violents et ignares, sans foi ni loi, mais même eux peuvent avoir peur, très peur...

Alors… Je dois avouer que j’ai eu parfois du mal avec ce livre. Enfin surtout au début. La première partie du roman manque un peu de cadre. On est propulsés directement dans l’univers de la compagnie et l’histoire est parfois compliquée à suivre. En effet, il y a souvent de grosses ellipses temporelles et on perd parfois le fil. J’apprécie qu’on m’explique les origines mais je pense qu’étant donné que le livre commence en plein milieu des Annales, comme la compagnie existe depuis longtemps, ici il faudrait remonter trop loin pour expliquer d’où vient cette compagnie. Mais le cadre manque quand même.

Concernant les personnages j’ai eu un peu le même problème. J’ai trouvé qu’ils n’étaient pas assez présentés en tant que personnage unique. Ils sont membres d’un groupe certes, mais comme on en suit certains, j’aurais bien aimé en avoir une présentation précise et plus complète. J’ai eu du mal à m’y attacher, et à les suivre. Même le personnage principal est parfois compliqué à comprendre. Tantôt il raconte en tant qu’écrivain des annales et est donc omniscient et d’autres fois, il raconte en tant que personnage qui vit l’action et n’en connait donc pas toutes les ficelles. Ce n’est pas facile de saisir le moment où il est omniscient ou non.


Sinon, j’ai quand même apprécié ma lecture. A partir de la deuxième partie du livre, je suis beaucoup plus entrée dans l’histoire et réussie à comprendre de quoi il retournait. En résumé, je vais quand même laisser un peu de temps avant de lire le deuxième tome ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire