mardi 14 juillet 2015

L'épée de vérité - Tome 13 : Le troisième royaume




Bonjour à tous !
Aujourd’hui, je vous retrouve pour une nouvelle chronique. J’ai eu entre les mains le tout dernier tome de l’épée de vérité de Terry Goodkind. Je l’attendais depuis longtemps car j’adore cette saga. Mais j’ai du faire face à une énorme déception.

L’histoire commence peu de temps après la fin du combat contre la Pythie silence Jit. Richard et Kalhan l’ont tuée mais elle les a souillés de l’emprunte de la mort. Si Richard a réussi à se réveiller, Kalhan est encore dans un état grave. Les choses ne s’arrangent pas lorsqu’une nouvelle menace, venue tout droit du Troisième royaume débarque en D’Hara. Richard part alors pour cet endroit inconnu pour éradiquer la menace et sauver ses amis car eux seuls peuvent les soigner Kalhan et lui…

Ce tome est une énorme déception. Pendant toute la lecture, je me suis demandé si j’allais continuer. Tout d’abord, le thème du livre m’a fortement déplu. Je ne suis pas une grande fan des histoires de zombies et de cannibales alors le fait que l’histoire ne tourne qu’autour de ça ne m’a pas plu. On aurait dit une mauvaise parodie des grands romans de SF mettant en scène des morts-vivants. Richard n’est pas du tout crédible en chasseur de zombies. Une fois n’est pas coutume, les personnages que je trouve les plus intéressants, ce sont les « méchants », c'est-à-dire Hannis Arc et l’abbé Dréier. Ce sont des personnages qui mériteraient d’être plus développés.

Le style de l’auteur est toujours le même, mais j’ai trouvé que la plupart des chapitres étaient beaucoup trop courts et terminent tous sur une note de suspens parfois totalement inutile puisque la réponse apparait dans la première phrase du chapitre suivant. Je ne sais pas si c’est la décision de l’éditeur ou de l’auteur mais je n’aime pas du tout ce découpage.


Enfin, j’ai trouvé l’histoire creuse et sans grand intérêt. Il ne se passe pas grand-chose à part des scènes de bataille et d’autres où Richard avance dans le troisième royaume. Je m’attendais à quelque chose de vraiment spectaculaire pour la fin car avec cette saga, j’étais habituée à des scènes « épiques » à la fin. Mais là, c’est aussi plat que le reste. Même la mort d’un des personnages est expédiée en trois lignes ! Et puis le dernier chapitre, je suis restée scotchée. Mais comment il a pu terminer son livre comme ça ? C’est vraiment une solution de facilité. Il y a beaucoup de zones d’ombres dans ce tome qui ne sont pas réglées et j’espère que l’auteur a prévu de le faire dans la suite. Je pense quand même, qu’au bout des treize tomes, il est peut être temps d’arrêter…Bonjour à tous !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire