mardi 14 juillet 2015

L'ange blond



« Putain Aurore ! Tu l’as trouvé ou cet abruti de pilote ? ».  Première phrase de L’ange blond de Laurent Poujois. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le livre commence fort !
Napoléon a vaincu l’Angleterre. Deux siècles après, l’Empire s’est construit autour des nanotechnologies, des transports en dirigeables, des fusées et de la conquête spatiale. Aurore, dite l’ange blond, est une ancienne de la légion qui doit reprendre du service pour démanteler un réseau de conspirateurs qui veulent abattre l’aigle impérial.

Ce livre m’a été conseillé par ma libraire préférée. Et je dois bien avouer qu’elle a fait mouche ! J’ai vraiment adoré ce livre du début à la fin. On est pris tout de suite dans l’histoire (la première phrase aidant beaucoup !). L’intrigue est complexe mais en s’accrochant on arrive à suivre les aventures d’Aurore. L’auteur met en place assez de flash-back pour qu’on puisse suivre le présent de la jeune femme tout en connaissant son passé. J’ai beaucoup apprécié aussi l’aspect historique du roman. On retrouve des clins d’œil à plusieurs personnages historiques et à plusieurs événements.

L’auteur réussit à nous maintenir en haleine jusqu’à la révélation finale et là… point final du roman. Aaaaarg ! Et là, c’est le moment où on hait l’auteur ! On a vraiment envie d’aller chercher plus loin et bim, frustration ! ^^. En tout cas, l’histoire est vraiment très bien.

Du côté des personnages, on s’attache rapidement à Aurore. Elle est très indépendante et très tête brûlée. Parfois peut être un peu trop. Elle ne maîtrise pas toujours les conséquences de ses actes. Malgré tout, c’est quelqu’un de droit et qui a une grande rigueur dans sa mission (même si celle-ci lui a été imposée). Les autres personnages qui gravitent autour d’elle sont aussi très intéressants. J’ai d’ailleurs regretté que certains ne soient pas plus mis en avant. Peut-être seront – ils plus développés dans un second tome ?

En résumé, c’est vraiment un excellent roman, drôle, plein de rebondissements et il me faut la suite ! Vite vite ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire