lundi 13 juillet 2015

Dictatorial Grimoire



Les contes de Grimm…Ils ont bercés notre enfance. On a souvent rêvé d’être Cendrillon ou Blanche Neige. Certains auteurs ont même transformés les personnages, les ont remodelés… Et les contes de Grimm version Kano Ayumi, ça donne Dictatorial Grimoire.
Un jeune garçon de 14 ans nommé de Grimm Otogi est le descendant des célèbres conteurs. Il emménage dans une maison tout en haut d’une colline ayant appartenu à ses ancêtres. Dans la cave, il trouve un mystérieux grimoire. Il ne s’attendait par à ce que les personnages des contes de ses ancêtres prennent vie devant lui. Oublié la petite cendrillon serviable, la jolie et gentille blanche neige. Ce sont en réalité des Marchen, des démons. Ce sont eux qui ont racontés aux frères Grimm les histoires qui ont inspirés les contes. Et la moindre des choses que l’on peut dire, c’est qu’ils ne sont pas spécialement ravis de ce que sont devenus leurs histoires…

Ce manga est une petite perle. Bien que l’idée de revisiter les contes de fées aient été employés une bonne centaine de fois, l’idée d’en faire des démons est originale. L’introduction du personnage de Grimm Otogi est aussi une excellente idée. Avoir un personnage qui ne fait pas directement partie des contes de fées nous permet de nous identifier davantage et de nous impliquer dans l’histoire. La façon dont sont revisiter les personnages des contes est amusante et attachante. Ma seule déception c’est le personnage du petit chaperon rouge. La gentille petite fille qui se transforme en tueur à gages est, pour moi, une solution de facilité. En revanche le personnage de Cendrillon est très bien vu et cela lui permet de sortir de son rôle de nunuche rêveuse.


En résumé, c’est un excellent manga. J’attends la suite avec impatience et j’ai hâte de voir comment ont été transformés les personnages ^^.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire