mardi 14 juillet 2015

Cinquante nuances de Grey



Suivant le phénomène mondial, parfois on découvre des choses pas mal, j’ai lu le roman érotique de l’année 50 nuances de Grey…
Alors, comment dire… ça va qu’on me l’a passé en PDF sinon j’aurais regretté de dépenser 22 euros 50 pour… ça.

Alors l’histoire. Anastasia Steele rencontre un beau jour, Christian Grey lors d’une interview. Jeune, beau et riche, il l’attire et elle l’attire. Une relation débute. Jusqu'à ce que Mr Grey annonce à Anna qu’il ne veut pas d’amour mais du sexe… violent. Débute alors une relation ou Anna est la soumise et Christian le dominant.

Hum… Ce livre est un roman érotique destiné à émoustiller les lecteurs…. Ah bon ? Moi, ça m’a particulièrement dégoutée ! On découvre tout le monde des relations SM ce qui est répugnant. Evidemment rien n’est occulté… Je jure qu’en arrivant à certains passages on a envie de vomir. Non mais sérieusement… Il y a tellement de bons auteurs à découvrir et dont les livres sont pleins de sensibilité ! Et c’est ça qu’on met en tête des ventes ? Un film porno sur papier ? Mon dieu… pauvre littérature…

Ah et puis bonjour la condition de la femme ! Anna est une étudiante fraichement diplômé, naïve comme pas deux, complètement dominée par ses hormones et son désir sexuel. Voila… Dans ce livre, les femmes sont justes bonnes à devenir des esclaves sexuelles, sans sentiments, sans volonté… des poupées sans conscience…

Pourtant ça commence bien ! L’histoire est toute mignonne et paf ! L’auteur part dans son délire toute seule, dans ses fantasmes…

Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est que ce livre se trouve en tête de gondoles dans les librairies… Mais les libraires le savent que c’est un roman érotique non ? Ils savent aussi qu’il y a toute sorte de public qui vient dans la librairie ? J’espère que oui parce que sinon faut se poser des questions.

J’espère que ce n’est qu’un phénomène de mode… que le livre va retourner vite aux oubliettes…Si Shakespeare voyait ça il se retournerait dans sa tombe.


Bref, comme vous l’aurait compris, je n’ai pas du tout aimé… Je vous conseille de passer votre chemin sauf si ce genre de roman vous sied. De mon coté, je vous laisse, je vais me lire un bon roman à l’eau de rose, empli de princesses et de chevaliers…








3 commentaires:

  1. Si y'a bien un livre que je ne lirais jamais de ma vie, c'est bien celui-là... et Twilight ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup apprécié ta chronique ! (Je viens de découvrir ton site) J'ai également lu ce livre, mais contrairement à toi, je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'au bout.

    Je te rejoins sur un point : ce n'est pas tant les détails (bien que) qui choquent, mais ce qu'ils font.. Personnellement, ce qui m'a le plus horripilé c'est la soumission totale de la fille, qui accepte tout et n'importe quoi de la part du mec. Bon, certes, c'est le principe SM, mais y'a des limites! :)

    En tout cas, ca fait plaisir de lire de lire un avis éclairé sur le sujet, car j'espère comme toi que ce style passe bientôt de mode.

    Petit avis : ça devrait être marqué sur les couv' quand même (SM et détails morbides), car je pense aux parents qui cherchent des livres à offrir à leur enfant, je trouve que les couvertures ressemblant beaucoup aux livres romances, ca peut induire en erreur!

    Voilà, je vais continuer ma petite visite dans ton monde, mais pour l'instant j'apprécie! :) (Et la mise en page est vraiment incroyable, le dessin fourmi est géant!)

    Fang-Wide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce commentaire! Je suis entièrement d'accord pour la mention sur la couverture !
      Au plaisir de te croiser sur d'autres articles :)

      Supprimer