mardi 14 juillet 2015

Bal de givre à New York


Dans le cadre de la préparation au Printemps du Livre de Grenoble, j’ai décidé de lire un maximum des livres des auteurs qui sont invités. Et le premier que j’ai lu est Bal de Givre à New York de Fabrice Colin. J’avais eu plusieurs échos négatifs sur ce livre, mais de mon coté, j’ai adoré !

Anna Claramond est une jeune fille ordinaire, fille d’un architecte renommé, a ceci près qu’elle ne se souvient de rien à part de son nom. Elle accepte les avances de Wynter l’héritier d’une puissante dynastie de New-York. Anna est couverte de cadeaux mais elle sent que quelque chose ne va pas. Heureusement pour elle, un homme mystérieux nommé le Masque veille et tente de lui faire retrouver la mémoire.

J’ai bien aimé ce livre. Au départ, on a beaucoup de mal à discerner qui est qui et ce qu’il se passe. Anna ne se souvient de rien mais mène ça vie comme si de rien n’était, ce qui est assez étrange pour nous lecteur. On s’attendrait à plus de recherche d’identité, ou du moins plus de questions.

Dés qu’Anna accepte les avances de Wynter, l’action décolle. Là, elle se rend compte que quelque chose ne va pas. Elle est mise en garde pas différents personnages comme son majordome, le fameux Masque, la sœur de Wynter… mais reste sous l’emprise totale de son beau chevalier servant.

L’ambiance du livre est très inquiétante. Il ferait presque peur. On découvre en même temps qu’Anna les différents indices qui vont lui permettre de retrouver sa mémoire. On a beau avoir tous les indices, la fin, on ne s’y attend pas une seconde ! L’action part en crescendo et atteint son apogée au dernier chapitre.


C’est un bon livre. Je pense qu’il mérite plusieurs lectures pour bien en saisir toutes les nuances et bien comprendre toute l’histoire.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire