dimanche 1 mars 2015

Le chant de la mer

Il y a des films qui sont nommés plusieurs fois pour obtenir des récompenses et qui n’obtiennent rien du tout. Forcément, quand ce sont de « petits films » en compétition face aux monstres de l’animation c’est toujours difficile. Nommé pour l’oscar et pour le césar du meilleur film d’animation, le Chant de la mer n’a cependant rien obtenu. Et je trouve que c’est extrêmement dommage compte tenu de la qualité du film.





Ben et Maïna vivent dans un phare sur une île avec leur père. Leur mère a disparu peu après la naissance de Maïna. Déchiré par la perte de son épouse, leur père se renferme et Ben commence à se sentir délaissé. Jusqu’au jour où leur grand-mère débarque pour les emmener en ville, loin des dangers de la mer. Mais voila, Maïna ne peut pas s’éloigner de la mer, c’est une selkie et elle est la seule à pouvoir sauver les êtres magiques pris sous le coup du sortilège de la sorcière aux hiboux.



Ce film est plein de poésie et de merveilleux. C’est un conte animé qui nous entraine dans l’univers magiques des créatures enchantées et marine du folklore celtique. Qu’est-ce qu’une selkie ? C’est une créature mi phoque-mi humaine. Elles se transforment en phoque lorsqu’elles portent leur manteau en peau de phoque au contact de l’eau. Le chant de la Selkie a le pouvoir de délivrer les êtres fantastiques du sort de la sorcière. Dans le chant de la mer, la mère de Ben et Maïna étant une selkie, elle a laissé son manteau au phare….manteau trouvé par Maïna.

Le film se déroule sur deux jours : 30 et 31 octobre. Le sort de la sorcière est censé se déclencher la nuit d’Haloween. Le chant de la selkie doit avoir lieu avant. C’est également le jour où le monde fantastique entre en contact avec le monde réel.

C’est une petite pépite d’animation. Les tons sont très doux, les personnages très travaillés et les décors vraiment magnifiques.  La musique est étroitement liée à l’histoire. C’est la chanteuse Nolwenn Leroy qui a collaboré avec les réalisateurs.


Ce film nous entraine dans le monde du folklore celtique. C’est un hymne au merveilleux, à l’amour fraternel et aux légendes. C’est un dessin animé vraiment très beau qui peut convenir aux petits comme aux grands. C’est idéal pour une séance en famille. En sortant de la salle, on n’a qu’une envie c’est de partir sur les côtes irlandaises pour se replonger dans cette ambiance si particulière. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire